Inauguré le marché aux poissons de Houmt Souk à Djerba grâce aux fonds de la Coopération italienne

[Communiqué de presse]

12 décembre 2022

La cérémonie d’inauguration du marché aux poissons de Houmt Souk a eu lieu à Djerba hier en présence du Gouverneur de Médenine, M. Said BEN ZAYED, l’Ambassadeur d’Italie en Tunisie, M. Fabrizio SAGGIO, les représentants de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), les maires des communautés bénéficiaires et toute partie prenante œuvrant dans le secteur de la pêche.

Cet événement a été organisé par le siège italien du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes) dans le cadre du projet NEMO KANTARA – Stabilisation et Développement Socio-économique des Régions côtières Tunisiennes, financé par le Ministère italien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale (MAECI), par l’intermédiaire de l’AICS. Doté d’une enveloppe totale de 5 millions d’euros, sur une durée de trois ans, le projet est exécuté par le CIHEAM Bari en étroite collaboration avec le MARHP dans le but d’améliorer les systèmes de production et de consommation en vue d’une croissance socio-économique durable.

« Les interventions financées par l’Italie, parmi lesquelles le projet NEMO KANTARA, ont une double mission : d’un côté, améliorer la soutenabilité des systèmes productifs, en créant plus de richesses pérennes et d’emplois ; de l’autre côté, garantir une production suffisante basée sur la qualité des aliments, tout en garantissant l’équilibre des écosystèmes et la préservation de la biodiversité. Cela se traduit dans l’urgence de construire un nouveau paradigme de développement où l’augmentation de la production rime avec l’usage rationnel des ressources naturelles, où les traditionnelles techniques de pêche et aquaculture rencontrent la modernisation et l’innovation », déclare l’Ambassadeur d’Italie, M. Saggio.

La rénovation du marché aux poissons de Houmt Souk est l’une des activités du projet visant à renforcer les organisations de producteurs de poissons et les acteurs institutionnels, et ce, afin de créer des synergies pour une gestion durable des ressources naturelles et d’améliorer la compétitivité des opérateurs de la pêche. En plus, le marché aux poissons de Houmt Souk représente une étape fondamentale et nécessaire pour garantir la sûreté et la traçabilité des produits de la pêche au profit des consommateurs.
D’autres interventions sont prévues ayant pour objectifs d’améliorer les infrastructures et les services, de diversifier les activités de production afin d’offrir de nouvelles opportunités aux jeunes et aux femmes, et d’assurer un développement intégré et durable, la sécurité au travail et les capacités économiques.

A l’occasion de l’inauguration du marché aux poissons de Houmt Souk, des visites ont été organisées auprès des sites d’intervention du projet, parmi lesquels le Centre de Formation Professionnelle de Pêche (CFPP) de Gabès qui a bénéficié d’un renforcement structurel et de formations techniques adressées aux jeunes étudiants et aux opérateurs de l’institut. La délégation sous la tête de M. l’Ambassadeur a aussi visité des start-ups qui ont reçu des fonds d’investissement sous forme de cofinancement et de don. Grâce à l’approche participative retenue, l’activité de financement a permis de mobiliser toutes les parties prenantes et de mieux répondre aux besoins et aux demandes du territoire, de diversifier et d’accroitre les sources de revenus et de garantir la stabilité financière des jeunes, des femmes, et des pêcheurs des communautés cibles, individuellement ou collectivement.

CONTACTS 
CIHEAM BARI
Facebook : NEMO Kantara
Email : rezgui@iamb.it
Mobile: +216 22 176 688
Site web: www.iamb.it

AICS Tunisi
Martina Palazzo, Communication Officer
E-mail : martina.palazzo@aics.gov.it; comunicazione.tunisi@aics.gov.it
Tél : +216 71 893 321 / 144
www.tunisi.aics.gov.it

>>Téléchargez le communique de presse en pdf

INAUGURATION DU NOUVEAU SIÈGE DE L’AICS TUNIS. L’engagement continu et croissant de la Coopération italienne en Tunisie, Libye, Maroc et Algérie.

[Communiqué de presse]

 

Tunis, 12 mai 2023

Le nouveau siège de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à Tunis, responsable de quatre pays de la région du Maghreb – Tunisie, Libye, Maroc et Algérie – a été inauguré hier en fin d’après-midi. En présence de l’Ambassadeur d’Italie, Fabrizio Saggio, du Directeur adjoint de l’Agence, Leonardo Carmenati, et des principaux partenaires institutionnels et exécutifs, le Directeur du Siège, Andrea Senatori, a accueilli les invités à un événement dédié aux talents et à la jeunesse tunisienne.

Avec un portefeuille actuel de près de 60 initiatives pour un montant total de 683,5 millions d’euros, la Coopération italienne est présente au Maghreb depuis des décennies dans le but de soutenir la transition vers des modèles de développement durable, de répondre aux crises locales et globales, et de contribuer à la protection des droits de l’homme et aux processus de démocratisation afin de garantir la stabilité et la paix dans toute la région.

“La Tunisie accueille l’un des sièges les plus importants de l’Agence italienne pour la coopération au développement, car elle intervient dans une région prioritaire pour l’Italie. Entre les deux rives de la Méditerranée, il y a une mer qui, au-delà des unes des journaux, est un pont vertueux pour l’échange de connaissances, de biens et de potentiel humain”, a déclaré le directeur adjoint de l’AICS, Leonardo Carmenati.

Réitéré à plusieurs reprises lors des récentes visites politiques, la Tunisie reste une priorité pour l’Italie et catalyse la plupart des ressources financières de l’AICS Tunis.

“Aujourd’hui, l’Italie est le premier partenaire commercial de la Tunisie et l’un des principaux donateurs en matière de la coopération au développement. Notre engagement aux côtés du Gouvernement tunisien est renforcé par des années de dialogue transparent et de collaboration continue qui nous permettent d’atteindre des objectifs communs et des résultats concrets. Je pense, par exemple, aux 14 000 emplois créés et consolidés grâce aux neuf lignes de crédit au profit des entreprises tunisiennes, aux plus de 2 000 hectares sauvés de l’avancée du désert à Rjim Maatoug et consacrés à la culture des palmiers dattiers, aux écoles construites et aux structures sanitaires réhabilitées”, a déclaré l’Ambassadeur d’Italie à Tunis, Fabrizio Saggio.

Charnière entre l’Europe et l’Afrique, la Tunisie est le pays où la Coopération italienne intervient actuellement pour créer les premiers bio-territoires sur le continent africain, offrir une formation professionnelle de qualité aux jeunes, renforcer le Made in Tunisia et valoriser le patrimoine immatériel, et promouvoir des systèmes de production locaux et durables. En complément aux fonds italiens, en réponse à la crise alimentaire provoquée par la guerre russo-ukrainienne et dans une perspective à long terme, l’AICS met en œuvre un programme financé par l’UE pour soutenir le secteur céréalier tunisien.

De plus en plus en ligne avec le nexus aide humanitaire-développement-paix, la Coopération italienne travaille en Libye pour contribuer à la stabilisation et à la reconstruction du pays, en investissant dans des secteurs clés – santé, protection, eau et assainissement, agriculture – afin d’améliorer les conditions de vie de la population libyenne et migrante. Dans d’autres contextes, comme au Maroc, les interventions réalisées grâce aux fonds italiens visent à soutenir le micro-entreprenariat, à fournir de l’eau potable dans les zones rurales, à protéger et valoriser le patrimoine archéologique et à promouvoir l’inclusion sociale des personnes à besoins spécifiques. En Algérie, l’AICS poursuit le dialogue avec les Ministères pour mettre en œuvre des projets dans les domaines de la jeunesse et des sports, du tourisme et de l’artisanat, de l’environnement, de la santé et de l’éducation, ainsi que le soutien à des initiatives pour assurer la sécurité alimentaire, une éducation de qualité et l’accès aux services de santé pour la population sahraouie.

“Tout cela ne serait pas possible sans le partenariat solide que nous avons construit au fil des années avec les institutions locales, la société civile, le système des Nations unies, le secteur privé et le monde universitaire. Ensemble, nous coopérons et co-créons des actions pour un monde plus équitable, où chaque personne peut avoir l’opportunité de développer son potentiel, d’accéder aux ressources et services communs, de voir ses droits respectés”, a conclu le directeur de l’AICS Tunis, Andrea Senatori, dans son discours de bienvenue.

L’événement a été l’occasion d’accueillir les principaux partenaires de l’AICS Tunis dans le nouveau siège, mais aussi de donner un espace aux jeunes, l’une des catégories prioritaires des actions de la Coopération italienne, en exprimant leurs talents et leur créativité dans des spectacles artistiques en direct.

[Lien de la vidéo du nouveau siège de l’AICS Tunis, réalisée en collaboration avec les associations Brotherhood et Vortex]

 

>> Téléchargez le communiqué de presse en pdf ici.

HELMA : en scène un spectacle de théâtre pour l’inclusion des personnes en situation d’handicap

[Communiqué de presse]

Tunis, le 9 juin 2023

Hier soir auprès du théâtre municipal « Le 4ème art » de Tunis, le spectacle « Helma » a porté sur scène une quarantaine de jeunes tunisiens et italiens ayant des besoins spécifiques dans le but de surmonter toute barrière et sensibiliser sur des thèmes universels.

Le spectacle a été inaugurée par M. Tommaso SANSONE, Chef de Mission Adjoint de l’Ambassade d’Italie en Tunisie, M. Andrea SENATORI , Directeur de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à Tunis, M. Manuele MANENTE, Directeur de l’ong italienne Coopération Pays Emergents (CO.P.E), et Mme Raja Ben Ibrahim, Directrice Générale de la promotion des personnes handicapées.

« Helma » représente l’évènement de clôture du projet « Je Repars de Toi », cofinancé par l’AICS et mis en œuvre par CO.P.E en collaboration avec plusieurs associations, notamment ADL, UTAIM, AGIM, ASDA et Mettiamoci in Gioco, sur une période de 3 ans étalés du 2020 à 2023 dans les Gouvernorats du Grand Tunis et de Kairouan. Dans le but de promouvoir l’égalité et l’inclusion des personnes en situation de handicap, ce projet a permis de renforcer les capacités d’éducateurs spécialisés, formateurs et associations œuvrant dans le domaine, orienter le dialogue avec les institutions impliquées vers l’adoption de politiques inclusives dans l’éducation, l’emploi et la formation professionnelle, et sensibiliser la communauté sur le respect des droits de personnes atteintes d’handicap.

« Lutter de manière collective contre les stéréotypes qui empêchent ces personnes d’avoir une vie digne et pleine a été le message portant du projet au cours des années. A travers différentes initiatives, la Coopération italienne est aux côtés du Ministère des Affaires Sociales et de la société civile afin de promouvoir l’inclusion des personnes défavorisées dans les différentes sphères de nos sociétés, telles que l’éducation, l’emploi, les droits civils, comme prévu par la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. C’est grâce aux efforts conjoints que nous pouvons garantir l’acheminement vers un développement inclusif et équitable, » a déclaré M. Andrea Senatori, Directeur de l’AICS à Tunis, dans son discours de bienvenu.

A la fois institutionnel et conviviale, le spectacle « Helma » est une première à saluer car il a montré comment l’art, performé et vécu, peut être accessible à tout individu. Les barrières ont sauté hors et sur scène. Les trois pièces se sont construites autour des capacités spécifiques des acteurs et des actrices, et le spectacle a été traduit en simultané en langue des signes pour les sourds et selon la technique de l’interprétation pour les mal-voyants et non-voyants.

« La valeur ajoutée de notre proposition théâtrale et sportive », souligne le Directeur du CO.P.E. M. Manuele MANENTE, « est que les personnes avec et sans handicap sont impliquées ensemble. Le message que nous voulons faire passer est que si une personne en situation de handicap peut faire du sport et du théâtre avec tout le monde, elle peut également étudier et travailler avec tout le monde. »

Ce spectacle scelle une collaboration fructueuse entre l’AICS, CO.P.E., le Ministère des Affaires Sociales et les partenaires locaux qui sont engagés dans l’inclusion socio-économique des personnes ayant des besoins spécifiques pour un développement plus équitable en Tunisie.

>> Téléchargez le communiqué de presse en pdf ici.

La Coopération italienne clôture le projet Nemo Kantara pour le développement des communautés côtières dans le sud de la Tunisie

[COMMUNIQUE DE PRESSE]

Tunis, le 26 juin 2023

Organisé par le siège italien du CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes) en collaboration avec l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) de Tunis, ce matin a eu lieu la cérémonie de clôture de Nemo Kantara, un projet de la Coopération italienne ayant pour objectif d’améliorer et diversifier les modes de production et de consommation en vue d’une croissance économique positive et durable dans les zones côtières de la Tunisie.

A la cérémonie, qui s’est tenue à l’hôtel Laico de Tunis, ont pris part M.  Hechmi MESSAOUI, Directeur Général de l’INSTM et Président Directeur Général par interim de l’APIP, comme représentant du Ministre de l’Agriculture des Ressources Hydrauliques et de la Pêche,   M. Fabrizio SAGGIO, Ambassadeur de l’Italie à Tunis, M. Andrea SENATORI, Directeur de l’AICS Tunis, le staff du CIHEAM Bari accompagné par son Directeur adjoint, M. Biagio Di TERLIZZI, et par le coordinateur du projet M. Stefano CARBONARA, ainsi que les partenaires impliqués dans le projet (DGPA, CRDA, APIP, GIPP, AVFA, APAL).

Financé à la hauteur de 5 millions d’euros par le Ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI) par l’intermédiaire de l’AICS, « NEMO KANTARA – Stabilisation et Développement Socio-économique des Régions côtières Tunisiennes », a été mis en œuvre durant trois années dans les Gouvernorats de Gabès et Médenine par le CIHEAM Bari, en étroite collaboration avec le Ministère tunisien de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources Hydrauliques.

« Ce projet témoigne une fois de plus de la fructueuse collaboration entre la Tunisie et l’Italie en matière de coopération au développement. Nous agissons pour des résultats concrets qui, au-delà des chiffres, signifient plus d’autonomisation et d’emploi dans les secteurs à forte valeur économique pour la Tunisie, mais en général plus de production locale et respectueuse des ressources naturelles », a déclaré l’Ambassadeur SAGGIO.

Le projet NEMO KANTARA a permis de renforcer les organisations des opérateurs de la pêche et les acteurs institutionnels de Gabès et de Médenine, créant ainsi des synergies pour une gestion durable des ressources naturelles et une amélioration de la compétitivité du secteur.

« Nemo Kantara est l’un des projets financés par la Coopération italienne qui promeuvent des systèmes de production économiquement viables et socialement équitables capables de créer de la richesse pérenne, de répondre aux besoins alimentaires et de garantir l’équilibre des écosystèmes et la préservation de la biodiversité » a ajouté M. SENATORI, Directeur de l’AICS à Tunis.

De large impact sur la filière de la pêche, les cinq appontements construits dans le cadre du projet garantissent maintenant la proximité des installations d’embarquement et de débarquement, qui sont fondamentales non seulement pour le développement socio-économique des pêcheurs artisanaux et l’amélioration de leurs conditions de travail, mais aussi pour la valorisation du produit halieutique en termes de qualité et d’hygiène. Dans la même optique, le marché de poissons de Houmet Souk a été reconstruit pour faciliter l’accès aux pêcheurs et aux clients, ainsi que pour favoriser l’accès à l’eau grâce au robinet intelligent par SMS. Ces stations d’approvisionnement en eau ont été installées dans 3 autres ports de l’ile de Djerba afin d’éviter le gaspillage d’eau et d’énergie pendant les opérations routinières des pêcheurs.

« L’approche du CIHEAM Bari et sa longue histoire avec les projets NEMO est là pour confirmer le succès d’une approche qui place la formation et le transfert de compétences au centre, créant une chaîne de valeur de la connaissance capable d’apporter un véritable développement durable. Les plus de 12 000 heures de formation ont impliqué non seulement des experts tunisiens, mais aussi les meilleurs représentants du système italien dans les domaines de la recherche, de la formation et de l’agriculture, devenant ainsi un modèle de dialogue méditerranéen avec l’Italie comme interlocuteur de référence.» a souligné Di TERLIZZI directeur adjoint du CIHEAM Bari

Afin de diversifier les revenus des opérateurs de la pêche, le projet a offert plus de 800 microcrédits surtout à l’égard de jeunes et de femmes pour la création ou le renforcement des microentreprises dans les secteurs de l’artisanat, du commerce, de l’agriculture et de la pêche. Nemo Kantara a aussi soutenu 40 projets entrepreneuriaux pour les collectrices de palourdes et les pêcheurs et 4 start-ups de jeunes diplômés de l’école de pêche. Plus de 500 personnes ont été accompagnées individuellement dans la formulation d’un plan d’affaires pour l’activité de financement et de création d’entreprise.

>>> Téléchargez ici le communiqué de presse

La Coopération italienne signe un nouvel accord avec l’OIM pour engager la diaspora tunisienne dans le développement socio-économique du pays

[COMMUNIQUE DE PRESSE]

Tunis, le 05 juillet 2023

Ce matin auprès de la Résidence de l’Ambassadeur d’Italie à Tunis, l’Italie a scellé un nouvel accord avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour la mise en œuvre de la phase 2 du projet Mobi-TRE « La migration en tant que ressource : mobilisation de la diaspora tunisienne et stabilisation des communautés défavorisées en Tunisie », financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS).

S’appuyant sur les succès et les leçons tirées de la première phase, le projet continuera à donner à la diaspora les moyens de catalyser ses contributions au développement, à faciliter l’investissement et l’esprit d’entreprise chez les jeunes et les femmes des régions présentant des facteurs de vulnérabilité et une forte mobilité migratoire, et à créer des emplois durables et un travail décent pour tous et toutes.

« La signature d’aujourd’hui avec OIM constitué un ultérieur témoignage concret de l’approche global promue par le Gouvernement italien pour sa programmation stratégique en matière de mobilité humaine. Avec cette nouvelle contribution de 2 millions de euros, nous réaffirmons notre engagement à investir dans le capital humain en tant que source inestimable pour le développement du Pays » a déclare l’Ambassadeur d’Italie, Fabrizio Saggio.

« Mobi-TRE est l’un des projets les plus innovants que nous soutenons, parce qu’il implique pour la première fois la diaspora tunisienne dans l’investissement dans leur pays d’origine, encourageant ainsi leur participation active dans les actions de développement, loin des modèles classiques de soutien basés sur les dons. La diaspora donc, par nature fermement liée au territoire d’origine et de destination, peut être à la fois un pont culturel et un levier de développement économique », a continué le Directeur de l’AICS Tunis, Andrea Senatori.

Dans le cadre de la première phase de Mobi-TRE un total de 56 projets entrepreneuriaux ont été réalisés dans 14 Gouvernorats. Ces projets sont parvenus à soutenir la création et le maintien de 367 emplois, dont 151 sous contrat de travail régulier, surtout à l’égard des jeunes, âgés entre 18 à 30 ans (60%), parmi lesquels 76% de femmes.

« L’OIM Tunisie est ravie du succès de la première phase de Mobi-TRE, en partenariat avec l’AICS, et se réjouit de la perspective de renouvèlement de la 2éme phase qui vise la consolidation des acquis en matière de renforcement de l’engagement de la diaspora et sa contribution au développement de la Tunisie », a souligné Monsieur Azzouz SAMRI, Chef de mission de l’OIM Tunisie.

Dans cette logique de créer davantage de liens entre le pays d’origine et le pays de destination à travers une perspective de développement transnational, Mobi-TRE dans sa phase 2 élargira sa portée en incluant les Tunisiens Résidant à l’Etranger (TRE) de l’Allemagne, de l’Arabie Saoudite, de la Côte d’Ivoire, de la France et de l’Italie. Ce choix s’est basé sur différents critères, notamment la concentration des TRE en France, Italie, Allemagne, la coopération économique et les relations migratoires historiquement avec la Côte d’Ivoire, et le montant relatif aux transferts de fonds depuis l’Arabie Saoudite. Un aspect innovant de cette deuxième phase sera le soutien technique fourni aux entreprises et qui leurs permettra de s’orienter vers de nouveaux marchés et vers la vente en ligne de leurs produits. Enfin, plus encore que dans la première phase, la priorité sera donnée aux femmes et aux jeunes, aux groupes vulnérables et aux projets entrepreneuriaux de l’économie sociale et solidaire capables de créer de l’emploi direct et indirect, ainsi que de la durabilité en termes environnementaux.

 

>>> Téléchargez ici le communiqué de presse

La Coopération italienne et la Banque Mondiale renforcent leur soutien à la Tunisie pour la modernisation de son Institut National de la Statistique

[COMMUNIQUE DE PRESSE]

Tunis, le 18 juillet 2023

Hier, la Coopération italienne a signé un nouvel accord de financement additionnel avec la Banque Mondiale, visant à renforcer l’appareil statistique de la Tunisie pour la collecte, la production, l’analyse et la diffusion de données statistiques de haute qualité dans des domaines prioritaires. S’inscrivant dans le cadre du fonds fiduciaire “Tunisia Economic Resilience and Inclusion Umbrella Fund” (TERI), géré par la Banque Mondiale, l’accord témoigne de la solidité de la collaboration entre les deux institutions, basée sur la conviction commune que des données précises et des statistiques fiables sont préliminaires à une prise de décision éclairée.

La cérémonie de signature s’est déroulée à la Résidence d’Italie en présence de Son Excellence Mr. Fabrizio Saggio, Ambassadeur d’Italie à Tunis, Mr. Alexandre Arrobbio, Représentant Résident de la Banque Mondiale en Tunisie, Mr. Andrea Senatori, Directeur du Siège Régional de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à Tunis et Mr Mohamed Frigui, Directeur Central en charge de la Gouvernance de l’Institut National de la Statistique (INS).

Cet accord prévoit la modernisation de l’appareil statistique à travers l’assistance technique renforcée et continue à l’égard de l’INS, l’organisme central du système national de la statistique. L’objectif est d’habiliter l’INS à produire et à diffuser des données et des statistiques pertinentes, qui soutiendront et amélioreront l’élaboration de politiques basées sur des preuves solides. Il est attendu que cette collaboration aboutisse à une amélioration significative de la capacité de la Tunisie à mieux surveiller les indicateurs socio-économiques, à formuler des politiques solides et à attirer des niveaux d’investissement plus élevés dans le pays.

« Avec cette accord, l’Italie confirme une fois de plus son engagement à côté de la Tunisie dans son processus de modernisation et de développement durable, selon une approche pragmatique et globale qui répond aux besoins réels du pays », a déclaré l’Ambassadeur Saggio.

Selon Mr. Alexandre Arrobbio, Représentant Résident de la Banque Mondiale en Tunisie, « Ce nouvel accord de financement démontre notre engagement continu envers la Tunisie et notre conviction partagée de l’importance des données et des statistiques précises pour soutenir la prise de décision éclairée. Nous sommes déterminés à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires italiens pour renforcer la capacité statistique de la Tunisie et favoriser son développement économique et social. »

« Avec ce financement additionnel, nous affirmons notre volonté à travailler conjointement avec la Banque Mondiale pour qu’une meilleure collecte et analyse des données puissent favoriser la définition des stratégies d’intervention plus pertinentes et performantes pour le développement durable de la Tunisie », a conclu Andrea Senatori, Directeur de l’AICS Tunis, en marge de la cérémonie de signature.

La modernisation de l’INS, soutenue par la Coopération italienne et la Banque Mondiale, permettra à la Tunisie de progresser sur la voie du développement durable et de la croissance inclusive.

Téléchargez ici le communiqué de presse

Séisme au Maroc: lancées des campagnes de collecte de fonds

Vendredi 8 septembre à 23 heures, un fort séisme de magnitude 7 a secoué la région de Marrakech au Maroc. À ce jour, on enregistre près de 3 000 morts et 6 000 blessés, un bilan qui ne cesse de s’alourdir. Les zones les plus touchées se situent dans les régions montagneuses, rendues encore plus inaccessibles par les dégâts causés par les secousses.

La chaîne de solidarité s’est mise en marche depuis plusieurs jours. De nombreuses ONG italiennes, présentes sur le terrain depuis des années, sont déjà engagées dans des activités d’assistance post-urgence.

Le site web de l’Ambassade d’Italie à Rabat répertorie toutes les initiatives du système italien et des institutions marocaines visant à collecter des fonds pour soutenir les communautés les plus durement touchées.

Coopération italienne/Subventions et accompagnement technique au profit de 100 entreprises opérant dans le tourisme, l’artisanat et l’agriculture

[Communiqué de presse]

Tunis, le 10 Octobre 2023

Ce matin, auprès du siège régional de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à Tunis, a eu lieu l’atelier de lancement de l’appel à candidatures pour les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) et les entreprises sociales opérant dans le tourisme, l’artisanat et l’agriculture dans les gouvernorats de Sfax, Mahdia, Siliana et Tozeur.

Organisé par Oxfam dans le cadre du projet SUMUD (Résilience), l’évènement a été ouvert par Mme. Hania Aswad, Directrice d’Oxfam en Tunisie, en présence de SE l’Ambassadeur d’Italie, M. Fabrizio Saggio, de la Directrice Générale pour la Coopération Internationale au Ministère du Tourisme et de l’Artisanat (MTA), Mme Mouna Mathlouthi Ghliss, de la Directrice des Organismes professionnels agricoles au sein du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche (MARHP), Mme. Lamia Essafi, du Directeur de l’AICS Tunis, M. Andrea Senatori et des parties prenantes impliquées dans le projet.

« L’entrepreneuriat joue un rôle crucial dans la stimulation de l’économie et de la croissance d’un pays, tout en valorisant son capital et potentiel humains. Dans cette perspective, depuis des années, la Coopération italienne soutient des initiatives visant à promouvoir un modèle de développement inclusif, durable, générateur d’emplois et projeté vers l’innovation et le transfert de compétences », a declaré l’Ambassadeur Saggio dans son discours.

En effet, SUMUD est un projet financé par l’AICS en Tunisie à hauteur de 3,5 millions d’euros.

« Ce projet est l’une des initiatives de soutien et de promotion de l’entrepreneuriat prévues dans la programmation stratégique de la Coopération Italienne en Tunisie. Il s’agit d’un axe d’intervention qui s’est imposé au fil des dernières années pour répondre au problème du chômage, en particulier chez les jeunes et dans les zones les plus marginalisées, et y donner une alternative valable », a affirmé le Directeur de l’AICS Tunis, Andrea Senatori.

SUMUD est implémenté par Oxfam en partenariat avec AVSI, Shanti, APAD et Regione Toscana en partenariat avec le Ministères de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat et les autorités nationales et locales.

« SUMUD est l’un des projets d’Oxfam en Tunisie, qui est directement lié aux objectifs et à la stratégie d’Oxfam Global, et recoupe étroitement – à travers ses trois composantes – de nombreux plans et priorités de développement de la Tunisie pour la période 2023 à 2025 ; dont le plus important est de consacrer l’autonomisation économique au bénéfice des groupes fragiles et à faible revenu et d’adopter une gouvernance économique et financière qui renforce la résilience et la durabilité. » a expliqué Mme Aswad, directrice d’Oxfam en Tunisie.

Débuté en 2022, le projet vise à soutenir les MPME et les entreprises sociales opérant dans le tourisme, l’artisanat et l’agriculture dans les gouvernorats de Sfax, Mahdia, Siliana et Tozeur pour accroitre leur résilience face à la crise économique et au changement climatique. Cela se concrétisera à travers un programme d’appui technique et financier de plus d’1 million d’euros dans les quatre gouvernorats cibles.

Les entreprises intéressées devront soumettre leur candidature sur une plateforme numérique qui sera active à partir du 23 octobre 2023. 100 MPME et/ou entreprises sociales seront présélectionnées et pourront bénéficier d’un accompagnement en matière de compétences techniques et interpersonnelles (soft skills) avec séances de coaching et rencontres avec les acteurs locaux. Le processus conduira à l’élaboration d’un Plan spécifique de Résilience et de Développement (PRD) pour chaque entreprise sélectionnée. Les PRD seront enfin examinés par un Comité d’Évaluation afin de sélectionner 80 entreprises qui recevront un financement.

Lors de l’évènement, ont été présentés les résultats préliminaires de l’étude socio-économique, sur les opportunités et les défis dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme et de l’artisanat à Sfax, Mahdia, Siliana et Tozeur.

Toutes les informations relatives au projet, ainsi que les instructions pour soumettre la candidature, sont disponibles sur le site internet du projet : www.sumudproject.org

 

>>> Téléchargez ici le communiqué de presse

Engagement italien renforcé pour la mise en œuvre du Plan de Développement tunisien 2023-2025

Communiqué de presse – Engagement italien renforcé pour la mise en œuvre du Plan de Développement tunisien 2023-2025

Tunis, Tunisie. Un accord de financement de 1 million d’euros a été signé le 21 mai 2024 au siège de l’AICS Tunis entre la Coopération italienne et l’UNOPS, constituant une avancée significative dans le soutien à la mise en œuvre du Plan de Développement Tunisien 2023-2025. Cette initiative, mise en œuvre par l’UNOPS, vise à renforcer les capacités du ministère de l’Économie et de la Planification de la Tunisie afin de réaliser des objectifs de développement ambitieux et structurants tels que l’amélioration de la gouvernance économique, la stimulation de l’innovation et l’augmentation de la compétitivité dans des secteurs stratégiques pour le pays.

Le Plan de Développement tunisien est une feuille de route stratégique visant à stimuler le développement socio-économique par le biais de réformes sectorielles et régionales. Avec une focalisation particulière sur le capital humain, la diversification économique, l’innovation dans le secteur privé, et la transition vers une économie verte, le plan s’aligne avec la “Vision Tunisie 2035”, qui aspire à une croissance inclusive et durable.

L’Ambassadeur italien en Tunisie, Alessandro Prunas, a exprimé son soutien lors de la cérémonie : « Cet accord illustre l’engagement profond de l’Italie à soutenir la Tunisie dans ses efforts de développement durable. Nous sommes convaincus que notre partenariat contribuera significativement à la prospérité économique et sociale de la Tunisie, tout en renforçant les liens bilatéraux entre nos deux nations. »

L’UNOPS, grâce à son expertise reconnue dans la gestion et la mise en œuvre de projets de développement, jouera un rôle clé dans l’application des réformes prévues par le plan. Cette collaboration est envisagée non seulement comme un soutien technique mais aussi comme une opportunité d’échange de connaissances et de meilleures pratiques entre la Tunisie et la communauté internationale.

 

Plus d’informations sur les projets de l’AICS dans la région 

Contact presse :

Marion Piccio, experte communication

Email : marion.piccio@aics.gov.it

 

 

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE] Le Gouvernement italien renforce sa coopération de longue date avec l’UNICEF et soutient l’accès des enfants sahraouis à une santé et une éducation de qualité

Alger, 01 février 2022

Dans le cadre de la stratégie de soutien à “l’éducation en situation d’urgence” et afin d’atténuer l’impact de la COVID-19 sur la population sahraouie, le Gouvernement italien, partenaire stratégique de longue date de l’Unicef, a alloué une enveloppe de 500.000 euros pour continuer à soutenir la scolarisation de 40,000 enfants sahraouis et améliorer les services du secteur de la santé dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19.

Ce financement humanitaire permettra à l’UNICEF et ses partenaires d’assurer un accès inclusif à une éducation sûre et de qualité pour tous les enfants sahraouis vivant dans les 5 camps de réfugiés à Tindouf, dont 8 000 en âge préscolaire, en accordant une attention particulière aux enfants les plus vulnérables. Conformément à la stratégie quinquennale de l’éducation (2021-2025), l’intervention soutiendra également les efforts de renforcement des capacités du corps didactique sahraoui, y compris le personnel pédagogique des écoles maternelles au but de fournir un service éducatif plus inclusif et qualitatif dès les bases.

Par ailleurs, concernant le domaine de la santé, cette contribution du Gouvernement italien aura pour objectif d’assurer un accès continu aux services de santé, notamment à une vaccination maternelle et infantile de qualité pour plus de 20.000 enfants de moins de 5 ans et leurs mères, grâce à l’acquisition d’équipements médicaux essentiels et au renforcement des capacités du personnel de santé.

« La Coopération italienne entend continuer à soutenir l’UNICEF pour garantir et protéger les droits essentiels des enfants, tels que les droits à l’éducation et à la santé. Dans un contexte humanitaire, ces droits ne peuvent pas être niés. Les écoles doivent être un lieu d’apprentissage, d’épanouissement, de croissance pour chaque enfant, sans exclusion aucune. Les soins de santé une obligation auprès de tout individu, surtout des plus vulnérables », déclare M. Andrea Senatori, Directeur du Siège Régional de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à Tunis.

« L’Italie est toujours engagée pour défendre et promouvoir les droits de l’homme, aussi dans les crises humanitaires et les contextes les plus vulnérables, comme celui des camps sahraouis. Nous sommes fiers de pouvoir contribuer aux activités d’un partenaire comme UNICEF, capable d’apporter une valeur ajoutée réelle dans un contexte si délicat », ajoute l’Ambassadeur d’Italie en Algérie, Giovanni Pugliese.

« Je remercie le gouvernement italien pour cette importante contribution qui est essentielle pour assurer la continuité d’une programmation qui fait de l’accès à une éducation et une santé de qualité une priorité dans les camps des réfugiés sahraouis. De plus, le renouvellement du soutien financier de l’Italie confirme la pérennité de son partenariat stratégique avec l’Unicef », a déclaré Dr. Isselmou Boukhary, Représentant d’UNICEF Algérie.

Cette intervention de l’UNICEF aura une durée de 12 mois et prendra fin en début 2023.

Téléchargez le communiqué de presse FR | ENG